Au commencement, il y avait…

Je pense au moment où je relirai cet article dans quelques jours, mois, années, qui sait ? Je poufferai de rire, je rougirai de honte ou peut-être même que je le trouverai tellement naze que j’en réécrirai un histoire de cacher cette chose qu’on appelle « article d’introduction » ou premier article. J’essayerai de m’en empêcher car même si personne ne me lis ou ne trouve le contenu de ce site intéressant, cela représentera la première étape de mon travail, ce que j’aime faire. Si j’ai des dizaines ou centaines d’autres articles, ce sera le premier, le bébé de tous ou plutôt l’ancêtre pour faire dans le réel. S’il devient doyen, je pourrai me souvenir de ce que c’était de taper sur les touches de mon clavier pour la première fois de toute mon existence écrire un article. Je suis pratiquement sortie du ventre de  ma mère avec un ordinateur donc ce n’est pas une première pour moi mais me dévoiler, partager et ne pas avoir peur de m’exprimer, oui on peut considérer ça comme un baptême. L’écriture a toujours été un moyen de m’évader, de m’inventer des univers, des personnages, des situations bien différentes de ce qu’on peut trouver dans la réalité. Créer de toute pièce est un projet long et fastidieux mais quel soulagement une fois qu’on réalise que certaines choses se sont mises en place et prennent vie sous nos yeux. Geekali est juste aux portes de son commencement, ce souhait va devenir réalité, il aura du succès ou non, sera lu ou ignoré mais je vais y mettre une partie de moi.

Je ne veux pas faire un « blog » comme tous les autres, je veux qu’il soit drôle, qu’il parte dans tous les sens et qu’il ne soit surtout pas sérieux. Je veux que ce site soit à mon image, qu’il rassemble toutes les choses que j’aime et que je ne laisse pas de place au doute ou à la peur, je me lance dans cette aventure, ce processus de création sans me poser de questions.

Publicités